Mauvais Noël

Voilà, Noël approche, il est juste là et pour une fois, je vais parler de moi. Moi aussi, je ne bloguerai plus jusqu’à Noël parce que cette fois-ci, je n’en ai plus envie. Le bonheur qui m’emportait ces derniers temps a disparu d’un seul coup, balayé par un coup de fil qui a ruiné mes espoirs en deux coups de cuiller à pot.

J’ai passé une année exceptionnelle, pendant laquelle je me suis investi, où j’ai beaucoup donné de ma personne, où j’ai cru que je faisais les choses dans l’ordre et avec une conscience pointue, malgré le regard qu’on pouvait porter sur moi, et j’ai failli vendre mon âme au diable pour rien, pour rien du tout. Je n’ai rien. Juste un gros paquet de déception et l’impression que l’on s’est trompé sur moi, je traîne désormais avec moi cette tristesse qui doit se lire sur mon visage. Putain que j’ai mal.

Alors tant pis, pour ne pas faire la gueule au moment de Noël, je vais tenter de sourire, de ravaler ma fierté. Ça m’apprendra à penser que j’ai une quelconque valeur, du moins à certains niveaux. Ça m’apprendra aussi à faire confiance aux gens, à m’imaginer des choses. Je ne sais pas ce que je paie, mais si c’est une question de karma (il ne manquerait plus que ça), je pense que j’ai du faire beaucoup de mal dans une de mes anciennes vies, du genre tuer des enfants ou vendre des esclaves, voire même maltraiter des personnes âgées. Voilà, je retrouve mon humour.

Bon, on ne va pas chialer tout de même.

J’ai fini mes courses de Noël, tout est fait. Plus qu’à emballer tout ça. A attendre que Santa viennent baigner de son aura le soir de Noël…

Me laisser le temps de la réflexion, me calmer, prendre de la distance et surtout ne pas baisser les bras. Voilà mes projets. Prendre un livre aussi. Cosmopolis de Don DeLillo, un livre froid et mystérieux, pendant que de l’autre côté, je murirais ma réflexion sur la conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole. Je vais me retirer un peu du circuit, passer de l’écran au papier, reprendre mes marques, tenter de reconstruire quelque chose pour l’année qui se présente. Pas de crise de confiance, car aussi cynique et revêche que je puisse être, j’aime ce que je fais et je sais que j’ai des capacités à la faire bien.

On dit que les 12 jours de Noël sont une sorte de passerelle temporelle, un espace chronique où tout est en suspens. Je prends ça comme tel et je vais en profiter pour me reposer. J’en ai vraiment besoin.

Voilà. C’était le billet morose de la fin de l’année et maintenant que je vous ai bien sapé le moral, je vous annonce fièrement que je suis en vacances. Voilà, c’est tout.

Joyeux Noël et bonnes fêtes de fin d’années à tous.

PS: Juste une chose, je voulais passer un mail et téléphoner à certaines personnes pour leur souhaiter un bon Noël, mais je ne le ferai pas. Pardon.

sapin

‘, ‘Le billet de Noël’, 0, ‘, ‘publish’, ‘closed’, ‘open’, ‘, ‘le-billet-de-noel’, ‘, ‘\nhttp://www.maplanete.ch/carnet/?p=1535’, ‘2006-12-22 19:25:34’, ‘2006-12-22 18:25:34’, ‘, 0, ‘http://emptyquarter.theswedishparrot.com/2006/12/22/le-billet-de-noel/’, 0, ‘post’, ‘, 0);

Huun Huur Tu

Voici une découverte musicale étonnante. Huun Huur Tu est un groupe originaire de Tuva, une région sub-sibérienne aride, pratiquant un chant très particulier appelé Throat Singing ou chant diphonique.

Les sons que ces hommes sont capables de produire sont sur deux tons…

Une ambiance captivante….

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.


Huun Huur Tu, Kargyraa, sur l’album Live 2001.

Podcasts du savoir

Le Collège de France, depuis peu, diffuse en podcasting les cours dispensés dans ses magnifiques amphithéâtres.

Le succès de certains cours comme par exemple celui d’Antoine Compagnon, Professeur de littérature française moderne et contemporaine (Histoire, critique, théorie), qu’il dispense sur Proust (Mémoire de la littérature) a contraint la célèbre institution à développer cette technologie pour éviter l’engorgement du lieu.

Une aventure grandiose et un moyen simple de se cultiver en sirotant une tasse de thé.