Audrey Kathleen Ruston

Audrey Hepburn

J’imagine que ça peut faire sourire, mais je viens d’apprendre qu’elle est décédée. Il y a tout de même quinze ans !! Ça me fiche un coup…
L’image que j’ai d’elle c’est Eliza Doolittle dans My Fair Lady, avec un Rex Harrisson majestueux et hautain, une image qui s’est figée dans le temps, quelque chose qui ne vieillira jamais et je me dis que finalement, elle est devenue pour moi tellement intemporelle que peu importe le jour et l’année de sa disparition ; elle fait partie de ceux qui ne partent jamais.

Métonymie hivernale

Fougères de givre

L’hiver m’inspire, il me délivre d’un poids, il me fait passer pour le contraire d’un ours et me révèle dans ce rejet de l’hibernation dans un savoureux mélange d’odeurs subtiles. L’hiver me fait revivre.
J’ai passé ces derniers jours dans une torpeur noire parce que j’étais malade, je me suis retrouvé pendant plus d’une semaine enfermé entre les murs de mon esprit, mon audition étant pratiquement réduite à néant, des jours et des jours passés dans un monde du silence, coupé du monde extérieur et terrifié à l’idée que mon esprit n’arrivait plus à fonctionner à son rythme de croisière. J’ai senti l’inertie me frôler, m’envahir doucement, me frigorifier tendrement, et c’est alors que je me suis repris en main parce que je sentais mon coeur s’arrêter. J’ai vécu des moments durs pour diverses raisons que je n’ai pas envie d’évoquer.
Je n’ai pas envie non plus de dire tout ce que ça implique pour moi.
A présent, l’esprit de Noël est là, il a commencé à nous envahir, même si cette année la fête n’aura pas la saveur sucrée des autres années. Et à ce propos, voici de quoi s’en imprégner un peu avec cette chanson extraite de la première version du Grinch de Dr Seuss. Le chanteur s’appelle Thurl Ravenscroft. C’est une voix profonde et puissante qui a traversé l’âge d’or du cinéma hollywoodien ainsi que de nombreux films d’animation Disney. Un aperçu de son timbre sur Beware of the Blog.

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

The Wilhelm scream

The Wilhelm scream

Le cri Wilhelm est un effet sonore utilisé comme clin d’œil sonore dans de nombreux films. À l’origine, il s’agit d’un cri poussé par l’acteur Sheb Wooley en 1951 dans le film Les Aventures du capitaine Wyatt. Son utilisation s’est aujourd’hui répandue à d’autres média comme la télévision et les jeux vidéo […] Son utilisation dans les films de la saga Star Wars amorça une private joke entre certains bruiteurs de l’industrie du cinéma, et plus particulièrement au Skywalker Sound et aux Weddington Productions. (Source Wikipédia) Continue reading “The Wilhelm scream”

Matt Hoyle

Les photographies de Matt Hoyle sont pleines de vie, elles sont le reflet d’une certaine idée de l’Amérique.
Ses clichés très retravaillés sont superbement composés, comme des tableaux d’Edward Hopper. Un univers haut en couleurs, un travail qui passe du naturel à la vision cinématographique sans qu’on s’en rende vraiment compte.

Matt Hoyle

Aaron Hobson

Voir la vie en panoramique, en cinemascape, c’est l’imagerie d’Aaron Hobson, un photographe qui développe un monde tout en longueur, dans des ambiances très américaines où évolue un personnage très décalé – à mon sens l’auteur – dans une sorte de road-movie à la Lynch, qui fait forcément penser à l’univers de la bande dessinée.
Via Fubiz.

Aaron Hobson

Fétiches souliers

Afin de mettre en valeur sa nouvelle collection de souliers, le designer Christian Louboutin s’est payé les services de… David Lynch. Un juste retour des choses puisqu’il existait déjà un contrat entre les deux hommes, Lynch lui ayant demandé de dessiner des souliers. Une collection fétichiste, à l’image de l’oeuvre du grand réalisateur, rassemblée dans une exposition de photos chorégraphiées par le cinéaste lui-même. Exposition à la Galerie du Passage à Paris, Galerie Vero-Dodat.
Via Wallpaper.

Christian Louboutin - David Lynch

Bye-bye Moneypenny

Elle a incarné la bonne conscience de James Bond dans 14 des films du même nom mais aussi dans Le Saint avec Roger Moore et dans Lolita de Kubrick, Lois Maxwell s’est éteinte à l’âge de 80 ans. Bye-bye Moneypenny… Via NY Times.

Lois Maxwell

Hommage…

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Propellerheads – On Her Majesty’s Secret Service
DecksAndDrumsAndRockAndRoll

Michael Muller

Un portfolio tout en simplicité, des portraits magnifiques qui se substituent les uns aux autres par un simple déplacement de la souris. Et ce n’est pas un hasard si je présente ce photographe avec Lara Flynn Boyle… Un charme fou.

michael_muller.jpg