Caibarien

J’ai gardé ça dans un coin de ma mémoire, deux images d’un Cuba qui reste égal à lui-même, vieillot et fantomatique, romantique et chargé d’effluves tropicales, pauvre et simple comme un vieux Coiba.

Chez Troisième Œil.

Leave a Reply