Joe Nishizawa

Ou l’art de s’immiscer dans les centrales nucléaires pour en capturer la lumière, des images sombres où se dessinent des formes circulaires, un monde imaginaire que l’on pourrait croire post-moderne et sensuel si seulement il ne masquait pas le danger qui lui est inhérent.

joe nishizawa

Leave a Reply