La boîte en métal, dix crayons

Il y avait bien quinze ans que je n’avais pas pris autant de plaisir à dessiner.
Alors certes, ce n’est pas encore du grand art, mais j’ai retrouvé mes réflexes de vieux routard. Je dis toujours que pour savoir dessiner, il faut commencer par savoir dessiner une perspective, le reste, c’est du flan, de la fioriture, du brouhaha.
Ce carnet est tout petit, moins de dix centimètres de longueur.
Errances urbaines au bout de la mine…

SK-04

Les autres se trouvent ici… À suivre.

3 Replies to “La boîte en métal, dix crayons”

Leave a Reply