Un 31 mars

Un côte de boeuf saignante qui fond sous la langue
Une béarnaise douce et fortement parfumée à l’estragon
De fins haricots beurre à l’ail et au poivre
Un Lalande de Pomerol 2004 râpeux et parfumé
Une légère ivresse
Un nouveau livre à mon chevet

Le sommeil me guette.

Leave a Reply